Archives pour la catégorie Articles du SPM

Février le mois de l’amour

Il fait froid, il neige, mais mine de rien les journées rallongent et on se surprend à rêver du printemps.  Confinées à la maison, plusieurs rêvent de liberté et vivent d’espoir de jours plus doux.  Pour se changer les idées, certaines guettent la fête de Cupidon qui arrive à grand pas.  Voilà une excellente occasion de sortir de notre « bulle » et de souligner notre amour à celles et à ceux qui nous sont chers.  Ça fait tellement de bien de donner.  C’est bon pour le moral de faire la différence.  Chaque petit geste est comme une étoile qui s’allume dans la nuit pour la faire paraître moins noire et surtout en cette période tumultueuse où nous remarquons de plus en plus de gens qui vivent des problèmes de santé mentale provoqués par la tristesse, la colère, le découragement et le surmenage associés à cette demande incessante de repositionnement. Nous ne pouvons sous-estimer l’influence qu’ont les facteurs extérieurs sur notre bien-être. Il devient primordial de contrebalancer avec des facteurs de protection. Voici sept astuces pour se sentir bien dans sa tête :  s’accepter, se ressourcer, ressentir, agir, choisir, découvrir et créer les liens.

Ces sept trucs pour être bien dans sa tête me ramènent à mon sujet principal : l’amour.  Mais pas n’importe lequel … l’amour de soi.  Oui, car notre bonheur, notre bien-être partent inévitablement de nous.  Voici les éléments essentiels pour développer l’amour de soi.

L’amour de soi, c’est de savoir qu’on existe et qu’on a une valeur.  C’est de s’accepter pour qui on est. L’amour de soi, c’est de prendre le temps de s’écouter. Prendre le temps de se connecter à ses valeurs, à sa vision, à ses croyances afin de se connaître pleinement et de se respecter dans ses actions.  C’est aussi de s’apprécier comme on est, pour qui on est, telle qu’on est, tout simplement, ni plus, ni moins.  L’amour de soi, c’est aussi  de prendre le temps de répondre à nos besoins essentiels. La pyramide de Maslow montre bien les besoins auxquels on doit répondre pour vivre une vie saine et heureuse.  L’amour de soi, c’est aussi se pardonner.  Pour s’aimer pleinement, il faut avoir la compassion nécessaire pour se libérer du poids de la culpabilité. Faire des erreurs, c’est totalement humain. Lâcher prise sur celles-ci en s’accordant le pardon permet de créer l’espace nécessaire en soi pour mieux s’aimer. L’amour de soi, c’estaussi se faire confiance.  Ceci veut dire être ouverte à ce que notre intuition nous dit.  Pour y arriver, il faut s’écouter davantage. 

S’aimer soi-même, c’est aussi avoir de l’estime de soi.  Il existe une différence entre la confiance en soi et l’estime de soi.  L’estime de soi, c’est croire suffisamment en sa valeur. C’est être à l’écoute de qui on est réellement dans toute sa personne.  L’amour de soi, c’est de s’approprier son pouvoir d’agir. Ce qui veut dire prendre sa vie en main. C’est de prendre conscience qu’on est la seule personne à pouvoir créer la vie dont on rêve. C’est aussi de savoir qu’on a réellement un pouvoir à l’intérieur de soi.

L’appropriation de son pouvoir d’agir c’est aussi exprimer les sentiments qui nous habitent, nommer nos pensées et nos idées de façon à montrer aux autres ce qu’on pense et qui on est réellement, sans masque.  L’amour de soi passe par le respect de soi.  Le respect de soi demande que les paroles qu’on exprime au sujet de soi (même le discours intérieur) soient positives, honnêtes et constructives.  S’approprier son pouvoir signifie également faire des choix alignés sur nos valeurs et sur qui on est réellement. Ces choix incluent nos actions, mais aussi les relations qu’on entretient ou qu’on entame.  L’amour de soi, c’est aussi de s’amuser, de sourire à la vie en faisant des activités qui nous nourrissent, de rire, d’apprécier les petits bonheurs.  Enfin, pour cultiver l’amour de soi, il est essentiel de créer de l’espace pour s’aimer. Une relation saine avec soi-même se construit à coup de petites attentions régulières.  De la même façon qu’on prend le temps de créer de petits moments pour construire une relation de confiance avec une autre personne humaine, il est essentiel de créer aussi des moments pour soi.

En résumé, apprendre à s’aimer, c’est s’accueillir autant dans nos forces qu’au travers de nos limites.  C’est une façon de vivre.  C’est se traiter comme nous traiterions une personne que nous aimons profondément avec bienveillance, respect, compassion tout en faisant preuve d’ouverture, d’écoute et de non jugement.  L’amour de soi, c’est se donner exactement ce que l’on donnerait à une personne chère, c’est se traiter le mieux possible.

Audrey